Critique complète sur le blog Mosalyo

Mossalyo

Je l’ai bien reçu Gerard et j’en suis à la deuxième lecture … je t’avais mis un post sur FB …
L’ouvrage est d’une très belle qualité vraiment du beau travail, le choix du papier mat, tes images et le texte de ton ami en font un très bel ouvrage hors du commun … j’y retourne.

Philippe Cabanel

Je n’ai pas résisté cinq minutes pour ouvrir le paquet au milieu de la poste de Bergerac.
Je savais que je serai sous le charme, mais tous les gens autour de moi se demandaient ce qui se passait, et ils sont venus regarder votre livre avec admiration.
Je ferai certainement d’autres commentaires plus tard, mais franchement que peut-on reprocher à ce livre, ce témoignage sur le Maroc ? Je ne suis allée qu’une seule fois au Maroc et j’ai retrouvé l’ambiance, l’impression, la vie au Maroc.
J’ai aimé les vues des rues avec les mulets, le marché, les femmes, les sourire d’enfants, et bien entendu les fantasias.
J’avoue que j’attendais les photos des chevaux et leurs cavaliers, même s’il y en a des traces en amont, … elles arrivent à la fin comme en apothéose.
Bien entendu, j’ai lâché le livre pour aller me coucher, mais je vais reprendre tous les textes, tout regarder encore et encore.
La couverture est somptueuse avec le motif, le papier met en valeur les photos,…
Je vais devoir arrêter de vanter ce livre, mais franchement il correspond à ma sensibilité et donc probablement à la vôtre.
Merci de nous faire voyager.
Bravo, bravo, bravo,…

Sophie Pouillon - Présidente d’Images sans Frontières

C’est avec émotion que nous avons pris connaissance d’Itinérances. Rencontre d’un artiste et de la photographie, ton oeuvre atteint des sommets. Ta maîtrise et tes compétences photographiques font de cet ouvrage « Souvenirs d’enfance et d’adolescences » dans ce pays qui t’a vu naître et que tu aimes tant, une oeuvre qui restera dans les annales de l’art photographique. Nous adorons tout particulièrement tes portraits de « Femmes marocaines », ainsi que les les photos d’artisans au travail. Les photos telles que le « bourgeois de Fès » et tant d’autres sont de pures merveilles. Enfin certaines photos de nuit (tu sais comme j’aime ce type de photos) sont tout simplement magnifiques… Y en a-t-il qui ne soient pas de la veine de cet ouvrage, nous n’en avons pas trouvé! BRAVO L’ARTISTE! Nous attendons la suite… Mention spéciale à Mourad pour ses textes poétiques et justes qui soulignent tes images. Toute notre amitié, en attendant de continuer nos discussions marocaines

Jacques & Monique Angèle Blum

Merci Gérard , tes fantastiques photos , je dirais plutôt créations artistiques sont en harmonie avec les mots de Mourad …. un enchantement

Philippe Cabanel

’’Itinérances’’ est un magnifique livre de photographies de Gérard BAYSSIERE, qu’accompagnent des textes de Mourad HAMAYET, alias mo’, notre auguste père. Ces deux gentilshommes sont amis depuis leur enfance fassie et vouent tous deux un amour immodéré au Maroc. Chacun d‘eux le dit à sa façon…

Achem

Bonjour Gérard.
Images, couleurs et traitement artistique si particulier d’une part – merci Gérard – textes ciselés d’autre part – merci Mourad – le tout regroupé par thèmes « convoquent » énormément de souvenirs.
La photo de la page 46, détaillée en page 61 m’a fait voyager, assise sur mon canapé. Tout Fès est là avec en plus, curieusement, les odeurs puissantes mais subtiles de la médina.
Pour autant qu’il me souvienne, on parlait à notre époque de « fantasia » et non de « t’bourida » terme assurément plus « arabe ».
« Itinérances » se savoure, on parcourt quelques pages, on referme le livre, on le rouvre un peu plus tard, on l’abandonne à regret, on y revient pour mieux détailler une photo, méditer sur un texte…
Bien amicalement à toi, bises à tous deux.

Jacqueline et Gérard Muzart

Pour mes amis qui ne connaissent pas Gérard Bayssiere, n’hésitez pas à parcourir son site. Vous y trouverez la rencontre de l’artiste et de la photographie : un pinceau au service de l’émotion…

Yves Ginieis

Je viens juste de recevoir ton ouvrage :  « objet d’art de l’imprimerie d’excellence et objet d’art de la photographie picturale ».
Je souhaite bon vent à cet écrin de la beauté marocaine qui nous inspire tant !
Amitiés.

Jean-Claude Cintas Chantpoète

Bravo Maestro ! J’ai reçu mon livre et l’ai dénudé avec le respect et l’émotion habituellement réservés à l’effeuillage d’autres fleurs. Je me suis sagement assis et j’ai lu pour la première fois l’opus en entier, dans l’ordre et sans interruption, comme si je n’en avais jamais entendu parler. Bien me prit car ainsi, j’ai pu goûter la sensualité du toucher d’un papier d’une incroyable qualité dont le grain a bu les excès de l’encre et soumis les audaces des images, comme s’il s’agissait d’une douce impression en relief. J’ai fait la paix avec les quelques clichés que je n’avais naguère point apprécié à leur juste valeur. J’ai lu et relu les mots apposés en commentaires. J’ai progressé dans ma lecture, après avoir savouré la délicieuse préface de la merveilleuse Zakia, heureux de palper la prouesse du Maître Imprimeur. Arrivé à la page des ‘’Remerciements’’, songeur, j’ai refermé l’ouvrage, l’ai mis sur mes genoux pendant que sur mes joues creusées, gouttaient en silence des larmes de bonheur…

Mourad Hamayet
Mon cher  Gérard
Ce n’est pas un livre que j’ai en face de moi mais une œuvre d’art, une lettre d’amour vis-à-vis d’un pays si fréquenté et si mal connu. Le Maroc possède une âme profonde que peux de personnes cherchent à découvrir. Pendant près de 20 ans à la recherche de cette culture, de cette âme,  avec  mon 4×4 j’ai sillonné le goudron et les pistes du sud. Bien que différente, dans ton œuvre, je retrouve cette poésie, cette force qui m’a porté toutes ses années.
Amitiés,
Daniel